ALEXIS KAUFFMANN

Fr   
En
 

RECHERCHE

Je suis assistant de recherche au LATL, au département de linguistique de l'Université de Genève. Mes recherches portent essentiellement sur la traduction automatique(TA). Actuellement, je travaille en particulier sur la traduction automatique de texte, de l'anglais vers le japonais (ou du français vers le japonais).


En 2008, j'ai commencé ma thèse de doctorat dont le sujet est le "Asymmétries structurelles en traduction automatique: le cas de l’anglais-japonais", sur laquelle je travaille toujours à l'heure actuelle. J'ai passé 10 mois au laboratoire Kurohashi-Kawahara de l'Université de Kyoto, où j'ai abordé le problème de la traduction de la modalité et des structures verbales complexes en TA anglais-japonais.


En 2005, j'avais déjà travaillé sur la TA, en passant 6 mois au laboratoire Kurohashi de l'Université de Tokyo. Mon sujet de recherche était «l'introduction d'une correction statistique en TA à base d'exemples", dans un système de traduction japonais-anglais.


De 2006 à 2008, j'ai également travaillé sur la morphologie et l'analyse syntaxique du japonais. J'ai développé 動詞 ("doushi"), un outil de conjugaison des verbes japonais, et, avec Eric Wehrli et Yves Scherrer, la version anglais-japonais de TWIC, un plug-in de traduction de mots en contexte.


En 2008, j'ai soutenu mon mémoire de DEA à propos de “morphologie, lexique et analyse syntaxique du japonais, dans le contexte de la traduction automatique japonais-français” à l'Université de Genève.


Pendant l'été 2004, mon premier stage de recherche fut consacré à l'encodage et à la lecture de fichiers d'images 3D, à MIRALab, à l'Université de Genève.


ENSEIGNEMENT

En tant qu’assistant d’enseignement au sein de l’Unité d’informatique pour les sciences humaines du département de linguistique de l’Université de Genève, avec Luka Nerima:


  1. -“Introduction aux bases de données”, depuis octobre 2006, pour les étudiants de première année à Uni-Bastions (Faculté de lettres), Université de Genève.

  2. -“Programmation orientée objets”, depuis septembre 2009, pour les étudiants de deuxième année à Uni-Bastions (Faculté de lettres), Université de Genève.